Un procédé biologique et écologique

  • 2 alvéoles étanches fonctionnant en circuit fermé et en alternance composent une station de base.

  • Principe d'aspersion et absorption des boues par le substrat carboné [paille].

  • Biodégradation et minéralisation de la matière sans intrant chimique.

  • Nuisances olfactives très réduites, limitées aux opérations de retournements mensuelles.

  • 1200 m3 de matière de vidange + 60 tonnes de paille = environ 240 tonnes de fumier épandable.

Un processus naturel et sécurisé


  • Aucun rejet dans le milieu naturel.
  • Pas d'intrant chimique.
  • Absence de nuisances.

Un produit fini enrichi.


  • Fumier de qualité pour l'épandage.
  • Gestion du stockage et des périodes d'épandage optimisées.